Casa El Martirio

Me voila bien arrivée dans une des 4 maisons de volontaires mises à disposition par la Esperanza Granada. Elles sont toutes situées au centre ville, donc pres des commerces, du bureau de la Esperanza, des bus, de l Eglise et du Parque grande. La mienne s appelle El Martirio dans la calle del Martirio. Il y a de la place pour 10 volontaires: 2 dortoirs de 3 lits, 2 chambres simples et une chambre double, faites le compte, ca fait 10. Ayant besoin de mon intimité, j ai bien sur préféré une chambre simple. Bien que sans fenetre, et donnant sur la cuisine, elle me convient assez bien ( en plus comme elle est plutot petite je la loue a un tarif preferentiel de 33$ la semaine).

Mes colocataires sont, pour l instant Mark, un australien d une quarantaine d annee, tres sympa, qui m a prepare une omelette quand je suis arrivee et m a aide a installer ma moustiquaire (dailleurs conseil pratique: un casse noix peut aisement remplacer un marteau). Donc apres Mark, 5 jeunes allemands de 19 ans qui viennent faire du volontariat pendant leur « annee sabatique » post bac (ce serait vraiment bien d avoir ca en france aussi), et Sara, une espagnole de 25 ans. L ambiance a l air assez calme, et ce n est pas pour me deplaire. Tout le monde fait la vaisselle (avec du produit solide qui resemble a un savon, oui oui), et c est dailleurs preferable puisqu autrement, les fourmis, cafards et autres insectes risquent de se pointer. Je n en ai encore pas vu pour l instant. Contre toute attente j ai egalement eu du mal a apercevoir des moustiques!! Le risque de paludisme est plutot faible ici, certains ne prennent pas de traitement et ne mettent pas de moustiquaires ( a part les allemandes. ahlala, ces peaux de bebes…), je songe egalement arreter le traitement, surtout que le lariam est fortement deconseille, a voir. Bon, revenons a nos moutons: la maison! Voila qqs photos:

Casa El Martirio

C est un peu déroutant au debut de se retrouver entre 4 murs taggés et peinturlurés, d un confort bien différent à ce à dont a l habitude, et de s imaginer vivre avec 9 autres personnes inconnues! Puis ces 9 personnes arrivent, on l air plutot sympas, et on commence a se familiariser a l environnement, mais il faudra attendre encore un peu avant de se sentir tout a fait chez soit.

Quant a ma chambre: pas de fenetre, donc il fait plutot sombre et chaud, un ventilo (comme partout), et une salle de bain et toilettes privés. Assez sommaire mais bien quand meme. Il va cependant falloir que je m habitue aux bruits de la rue dès 5-6h du mat, car ici les gens commencent a travailler tres tot!

  

Ah, j oubliais, il n y a pas d eau chaude, mais honnetement… pas la peine, il fait bien assez chaud comme ca.

C est tout pour le moment, je maitrise a la perfection le copié collé allemand « kopieren eifügen », et le ciel commence à menacer, c est encore la saison des pluies ici. Et puis, il est 16h15, la nuit ne va pas tarder à tomber… Je vois bien vos airs surpris! Explication: le soleil se lève vers 5h, en meme temps que les nicaraguayens qui s en vont travailler, et il se couche vers 17h!


Archive pour 6 octobre, 2011

Casa El Martirio

Me voila bien arrivée dans une des 4 maisons de volontaires mises à disposition par la Esperanza Granada. Elles sont toutes situées au centre ville, donc pres des commerces, du bureau de la Esperanza, des bus, de l Eglise et du Parque grande. La mienne s appelle El Martirio dans la calle del Martirio. Il y a de la place pour 10 volontaires: 2 dortoirs de 3 lits, 2 chambres simples et une chambre double, faites le compte, ca fait 10. Ayant besoin de mon intimité, j ai bien sur préféré une chambre simple. Bien que sans fenetre, et donnant sur la cuisine, elle me convient assez bien ( en plus comme elle est plutot petite je la loue a un tarif preferentiel de 33$ la semaine).

Mes colocataires sont, pour l instant Mark, un australien d une quarantaine d annee, tres sympa, qui m a prepare une omelette quand je suis arrivee et m a aide a installer ma moustiquaire (dailleurs conseil pratique: un casse noix peut aisement remplacer un marteau). Donc apres Mark, 5 jeunes allemands de 19 ans qui viennent faire du volontariat pendant leur « annee sabatique » post bac (ce serait vraiment bien d avoir ca en france aussi), et Sara, une espagnole de 25 ans. L ambiance a l air assez calme, et ce n est pas pour me deplaire. Tout le monde fait la vaisselle (avec du produit solide qui resemble a un savon, oui oui), et c est dailleurs preferable puisqu autrement, les fourmis, cafards et autres insectes risquent de se pointer. Je n en ai encore pas vu pour l instant. Contre toute attente j ai egalement eu du mal a apercevoir des moustiques!! Le risque de paludisme est plutot faible ici, certains ne prennent pas de traitement et ne mettent pas de moustiquaires ( a part les allemandes. ahlala, ces peaux de bebes…), je songe egalement arreter le traitement, surtout que le lariam est fortement deconseille, a voir. Bon, revenons a nos moutons: la maison! Voila qqs photos:

Casa El Martirio

C est un peu déroutant au debut de se retrouver entre 4 murs taggés et peinturlurés, d un confort bien différent à ce à dont a l habitude, et de s imaginer vivre avec 9 autres personnes inconnues! Puis ces 9 personnes arrivent, on l air plutot sympas, et on commence a se familiariser a l environnement, mais il faudra attendre encore un peu avant de se sentir tout a fait chez soit.

Quant a ma chambre: pas de fenetre, donc il fait plutot sombre et chaud, un ventilo (comme partout), et une salle de bain et toilettes privés. Assez sommaire mais bien quand meme. Il va cependant falloir que je m habitue aux bruits de la rue dès 5-6h du mat, car ici les gens commencent a travailler tres tot!

  

Ah, j oubliais, il n y a pas d eau chaude, mais honnetement… pas la peine, il fait bien assez chaud comme ca.

C est tout pour le moment, je maitrise a la perfection le copié collé allemand « kopieren eifügen », et le ciel commence à menacer, c est encore la saison des pluies ici. Et puis, il est 16h15, la nuit ne va pas tarder à tomber… Je vois bien vos airs surpris! Explication: le soleil se lève vers 5h, en meme temps que les nicaraguayens qui s en vont travailler, et il se couche vers 17h!

Tour du monde de Sandrine e... |
Catimini en Italie |
Paris / Buenos Aires / Carc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Avesnières Irlande
| zerah
| L'aventure commence à ...