El volcan Mombacho

Par un dimanche tres incertain, nous décidons de monter au volcan Mombacho. Léo, Maria, Berta, Ignaki et Amélie ne restent qu’un mois, il faut donc se bouger les fesses quelque soit le temps. Léo et moi n’avons dormi qu’1 heure mais je nous trouve assez fraiches.

Pour les intéressés: prendre le bus direction Nandaime et s’arreter au Mombacho (7 cordobas). Marcher les quelques 2km qui vous séparent du poste d’entrée ou payer un mini taxi. Ensuite prendre un camion a 15 $ qui vous emmene en haut ou monter par le meme chemin a pieds en ne payant que l’entrée (3 $), soit 1h45 de marche environ.

                               El volcan Mombacho dans Ballades en Nicaragua  dans Ballades en Nicaragua 

Puis choisir un des chemins de rando qui passent dans la foret tropicale du cratere et ont chacun au moins un mirador sur Granada, les iles, ou la lagune, etc. Berta se sentant mal, Maria est resté avec elle (gentille) et Linda, Amélie (allemande, ne vous y trompez pas) et moi avons fait la ballade de 2h pour 10$ le groupe.

Le Mombacho est un des 10 volcans encore actifs, bien que son activité soit tres faible. Il abrite de nombreuses especes de fleurs et d’animaux (singes, salamanques, écureuils, serpents, 8 pumas…). Son altitude atteind 1345 m. C’est l’éruption du Mombacho qui a permis la formation des isletas. 

Voila ce que nous  avons vu au cours de notre ballade:

La 1ere photo représente un des crateres inactifs du volcan Mombacho. La 2eme un ficus. C’est un arbre qui abrite d’autres especes, dont le bromelia (voir plus bas) ou l’orchidée, nichée a son sommet.

          

La 4eme photo représente une graine de Copel, la 5eme la fleur de Copel et la 6eme le Copel a son état le plus mature. Il est utilisé pour fabriquer des boucles d’oreilles.

      

La 7eme photo repésente un Pacaya. Ces graines sont utilisées pour fabriquer des bijoux et pour remplir les maracas. La 9eme photo représente un des plus grandfs arbres de la foret. Les lianes sont des parasites qui au bout d’environ 70 ans, entourent l’arbre comme le ferait un boa et l’étouffe. La 10 eme photo montre une Bromelia, une plante de la famille de l’ananas qui puise de l’eau en son centre pour garder l’humidité dans la foret et abreuver les singes. Elles sont le plus souvent perchées au sommet des arbres car se nourrissent de l’air pour vivre.

                    

La 11eme photo nous montre une plante toxique. La toucher peut provoquer des allergies, et la manger peut rendre muet ou stérile. Les serpents puisent en elles leur venin. La 12eme photo représente les Fumadoras qui sont les preuves d’activités du volcan. Par les trous des fumadoras est expulsée de la vapeur d’eau mélangée a du souffre en faible quantité, et non en abondance comme au volcan Masaya. La chaleur dégagée par les fumadoras provoque des différences de végétation. La 13eme photo présente el Chile, autrement dit le piment.

     

 L’objet de la 14eme photo m’est inconnu, quand a la 15eme, ce sont des conchitas! La derniere enfin vous montre le panorama magnifique que nous avons eu en haut…

     

Il m’est impossible de présenter les photos de la longue ballade de l’apres-midi, ni de la magnifique tenue de Inaki, les trombes d’eau qui nous sont tombées sur la tete pendant 2 heures ayant momentanément mis hors d’usage mon appareil photo. Peut-etre un jour pourrais-je également vous montrer des photos de la vue que l’on entrevoit la-haut!!!!!

Tout ce travail de biologiste n’aurait pas été possible sans la participation de mon carnet « Toulouse » from Bel Zahi (Emma soit pas jalouse, le tien a fait son temps). Il a malheureusement pris tres cher pendant l’averse.           

                                                 

 


Répondre

Tour du monde de Sandrine e... |
Catimini en Italie |
Paris / Buenos Aires / Carc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Avesnières Irlande
| zerah
| L'aventure commence à ...