Ecole d´été, mois de janvier

En ce mois de janvier, post vacances de Noel, le nombre d´enfants a considérablement diminué. Nous regrettons Maria José qui est apparemment punie pour on ne sait quelle raison. Vraiment dommage parce-qu´elle semblait vraiment adorer l´école d´été (et nous avec). Nous regrettons également la famille Lopez, mais sans vraiment de conséquences sur leur niveau scolaire qui était déja bien élevé. On ne peut pas en dire autant pour Nelly qui n´est pas revenue et qui en aurait bien besoin, et Isaac qui s´est fait virer en décembre (manque d´attention  en cours). Par contre, une classe de 15 élèves est beaucoup plus agréable, efficace et calme (quoique…) qu´une classe de 27 élèves.

Nous avons un peu changé notre stratégie. Nous travaillons maintenant plus souvent par groupe, notamment en espagnol ou les différences sont bien plus accentuées qu´en mathématiques. Je m´occupe des élèves en difficulté: Ana, Maycol, Maria, Sharon (une nouvelle), Jeiner et Christian. Bien que depuis hier Christian travaille plus particulièrement avec Sonja car il semble avoir de plus graves difficultés et se braque lorsqu´il doit répondre a une question devant les autres (sauf lorsque c´est sous forme de jeu, mais nous ne pouvons pas jouer tout le temps). Ana et Maycol se braquent également de temps en temps car meme parmi les éléves en difficultés, se sont ceux qui ont le plus de mal, Sharon, Maria et Jeiner sachant facilement reconnaitre les sillabes simples et écrire des mots simples. L´idéal serait comme aujourd´hui de ne travailler qu´avec Maycol et Ana qui ont le meme niveau et font beaucoup plus d´efforts quand ils n´ont pas honte de répondre (bien qu´ils soient capables de sortir des énormités).

Et puis nous préparons mieux les cours. J´ai abandonné l´idée de s´organiser apres la classe. Nous réfléchissons au contenu des classes de la semaine pendant que les élèves sont en classe d´ordinateurs.

 

Et grande nouveauté: la préparation du spectacle!  Juliana, Jenny et Iren (qui s´en va malheureusement dans 2 jours) ont inventé une histoire avec princesse, pompier, policier, cow-boy, docteur, fées, ouvrier, cuisinier, pour utiliser tous  les costumes dont dispose l´organisation. Ils ont meme inclu une scène ou l´ouvrier accoste la princesse en lui disant « tss tss, I love you baby, beautiful », et la princesse lui rétorque que ce n´est pas une facon de parler aux filles. Personnellement, j´aurais préféré voir la princesse lui fracasser le crane mais enfin, espérons que la gente masculine capte le message.

Quant aux cours de danse dirigés by myself, et bien, j´ai eu quelques doutes. Le cercle circassien ne semblait les motiver qu´a moitié et l´écoute de la musique du Walla Gallo a suscité des « C´est moche! ». Puis finalement, la chorégraphie du Walla Gallo semble leur plaire.  Attendez que je vous explique… Le Walla Gallo est une danse de la cote nicaraguayenne des caraibes. La chanson raconte un rituel du coin qui consiste a guérir le malade en lui passant une poule sur le corps! Oui, oui, une poule… Donc, pour notre chorégraphie nous avons un malade joué par le petit Alfredo, mon 1er danseur et fan, qui lorsque nous n´étions que 2 a participer a l´activité danse (tous les autres ayant choisi théatre) s´écriait « Je vais danser avec la professeur! Je vais danser avec la professeur! ». Et donc Alfredo est tres enthousiasmé de jouer le malade et rester allongé par terre durant la moitié de la chanson. Je l´avoue,  Alfredo est mon nouveau chouchou. Quant au cercle circassien, ils l´ont bien assimilé, bien que le changement de partenaire soit encore un cap un peu chaotique mais qui provoque l´hilarité. J´ai donc de bons espoirs.

 

Depuis la semaine dernière, un groupe d´américains termine de construire l´école du quartier San Ignacio, qui abritera les cours de « segundario » (équivalent collège). Et jeudi, ils préparent un repas pour tous les enfants (autorisé a amener un accompagnant) et nous-meme, ainsi que des jeux. Ca sent bon tout ca!

Mis a part le travail a l´école, de nouvelles espagnoles sont arrivées, et l´amitié franco-espagnole se confirme. Nous avons déja un programme bien chargé. Lundi: cours de francais, mercredi: cours de macramé (technique de confection de bracelets), jeudi: cours de salsa. Y´a pas a dire…notre truc c´est l´éducation…

 


Autres articles

Répondre

Tour du monde de Sandrine e... |
Catimini en Italie |
Paris / Buenos Aires / Carc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Avesnières Irlande
| zerah
| L'aventure commence à ...