« Et si nous construisions une maison en 2 semaines? »

C´est en quelques mots la réféxion que se sont faits Andy et Heili, respectivement un anglais et une australienne qui voyagent depuis 2 ans maintenant. Ils parcourent une grande partie de l´Amérique, du Canada jusqu´au Panama et désiraient donner de leur temps à la Esperanza Granada pendant 2 semaines. Pauline leur a alors proposé de rénover la maison d´une famille bien pauvre dans les environs de la Nueva Esperanza. Comment est choisie la famille? Il y a un tirage au sort entre les élèves  qui ont un excellente assistance à classe (ce qui est rare au Nicaragua), et la petite Diara a été l´heureuse élue ( elle se trouve être la petite soeur de José Aurelio un de mes élèves de l´école d´été).

Andy et Heili ont en leur possession peu de connaissances en construction et un budget de 300 $ de leur poche et 1000$ de la part de Mark, le vice-président de l´association ( nous le soupsonnons millionaire).

J´ai la chance de les accompagner pour ce premier jour de repérage et de pouvoir prendre plein de photos et vidéos pour l´organisation ( et pour moi, pour vous…).

Je rencontre donc Andy et Heili au bureau de l´ONG et nous nous rendons avec leur voiture dans le quartier de la Nueva Esperanza (que nous nommerons Pantanal). Nous rejoignons Tatiana à l´école secondaire (collège) en construction, et nous la suivons jusqu´à la maison de Diara et José. Le couple avait déja vu des photos de la maison mais restent malgrès tout bouche B devant ce qu´ils voient. Les murs sont en plastique (pirouette cacahouette), et il y a seulement une seule pièce pour 7 personnes. Les 5 enfants  disposent de 2 matelas et les parents dorment en face de la porte sur un lit de bois. Vraiment précaire. Il y a des affaires suspendues un peu partout au plafond car pas d´étagère. Une légère odeur nauséabonde. Mais les enfants sont adorables et les 2 parents très sympatiques (avec un écart d´âge d´environ 40 ans entre les 2 parents).

 dans L'école et le travail de volontaire

 

Andy et Heili ont la chance d´avoir à leur disposition les services de Brandon, un des volontaires qui se trouve être aussi maçon. Ils font leur plan et le propose à la famille. C´est la que j´interviens car leur espagnol en est encore à ses balbutiements. La maison fait actuellement environ 5m sur 4. Ils prévoient de l´allonger d´1m, de construire les murs avec un bois pas cher très utilisé dans le quartier et de prolonger le toit pour couvrir le devant de la maison. L´intérieur de la maison sera divisé en 3: 2 chambres et une pièce commune. Chaque chambre profitera d´1 fenêtre, sans vitres. La famille semble satisfaite de tout ce qu´ils proposent. Normal,ça ne peut être que mieux.

           

 

En prime, quelques photos de la famille et des constructeurs, et une de moi, Melissa et Diara:

   

 

Nous nous rendons ensuite  à l´école secondaire pour demander un peu d´aide aux constructeurs qui sont sur place. Je m´explique. Un des projets de La Esperanza Granada est la construction de cette école secondaire (équivalent collège).  Jusque là plusieurs groupes sont venus en aide durant une ou plusieurs semaines, la plupart du temps ce sont des américains. Le dernier groupe en date est un groupe de jeunes étudiants venus construire une salle de classe. Cette fois-ci ce sont des lycéens américains qui ne restent ici qu´une semaine et dorment dans les salles de classe déja construites ( au nombre de 3, il en reste 3). Ils doivent en une semaine construire 3 salles de classes, sachant qu´ils partent en excursions chaque après-midi. Ils semblent cependant bien motivés et se stimulent sur un air de Lady Gaga et de « We are the best!. Ils ont l´air efficaces.

Pour les aider, la Esperanza a embauché José et son équipe. Nous profitons de la présence de José, qui de lui même nous propose de nous accompagner pour acheter le matériel.

Au magasin, Andy et Heili achètent pour 200 $ en poutres, clous et produit contre les termites. José nous emmène à un autre magasin pour acheter et négocier le prix du bois (devis demain). Son aide est précieuse puisque c´est un connaisseur, et il ne manque pas de dire que Heili et Andy ne construisent pas cette maison pour leur propre business, mais pour aider une famille pauvre du Pantanal, s´ils pouvaient profiter d´une petite réduction…

     

Finalement nous repartons à l´école avec le matériel. Andy s´en va avec un autre maçon pour voir la maison, et Heili et moi enduisons de produit contre les termites  la partie des poutres destinée à être enterrée sous terre. Il n´y a finalement pas de pinceau dans l´école donc nous utilisons des bouts de cordes effilées. Système D…

 

 

 

Nous voila maintenant 10 jours plus tard et la maison est déja terminée. Au delà des espérances de Heili et Andy. Je n´ai pas encore l´information du montant total. Mais certains frais rajoutés au montant n´étaient pas prévus au départ, comme l´achat de ciment et de briques pour le devant de la maison. En tout cas, le résultat ravi les enfants, les parents et les constructeurs. Ils ont reçu l´aide de qqs voyageurs pendant une journée, et de Brandon. Voilà qqs photos de l´évolution des travaux:

 

Et voilà le résultat final:

 

         

 


Archive pour 23 février, 2012

Adios escuela de verano!

Vendredi 3 février, dernier jour de l´école d´été qui aura duré 2 mois. Cette dernière semaine aura été un peu chargée. Préparation d´examen (non pas un, mais 3 pour une meme classe car niveaux bien trop différents) et du meme coup révisions pour ces examens, correction des examens, rédaction d´un résumé du niveau de chaque enfant plutot difficile quand on a du mal a cerner les capacités  et progrès de chacun), surement une grosse perte de temps puisque ce résumé ne sera surement jamais lu. Nous voulions aussi offrir a chaque enfant une photo de lui meme et de la classe. De mon côté, répétition pour le spectacle de danse. Une semaine donc bien chargée pour une dernière journée riche en jeux et en réjouissances.

Nous avons commencé par passer du temps avec notre classe: visionnage des photos de l´école d´été. En voici quelques unes:

Adios escuela de verano! dans L'école et le travail de volontaire 377882_10150658776792926_571647925_11988249_37232169_n  dans L'école et le travail de volontaire   

  

   

 

Puis les enfants ont joué a la chaise musicale et nous sommes tous sortis pour voir le spectacle. Nous commencons par le cercle circassien:

               

 

Sharon et Jennifer enchainent avec un reggaeton de leur cru. Vient ensuite la pièce de théatre qu´ont préparé les enfants à l´aide de leurs professeurs Jenny et Julianna. La pièce s´intitule « la princesse qui ne voulait pas se marier » et elles ont réussi à utiliser tous les costumes de l´organisation: princesse, fées, cow-boy, cuisinier, docteur, pompier, ouvrier, chevalier… et l´histoire reste cohérente!

               

Nous poursuivons avec le « Danza Kuduro » de Erica et Shirley:

MVI_0987

Puis vient la pièce maître du spectacle de danse: le Walla Gallo. Une danse que j´ai appris lors de mes cours de danse folklorique. Elle raconte un rituel existant sur la cote caraibe du Nicaragua, qui consiste à passer une poule sur le corps du malade pour le soigner. Dans le rôle du malade: notre petit Alfredo, et dans celui du guérisseur, notre pitre Renny qui débarque sur scène en jeans et avec une peluche en guise de poule. Mais ce détail m´a beaucoup plu et j´étais très fière de mes danseurs. Voici 2 extraits du Walla Gallo.

P1080140

 

Walla%2520Gallo%2520fin

Diana et Julie poursuivent avec un très jolie discours résumant les moments passés avec les enfans durant l´école d´été et quelques mots pour leur expliquer qu´ils doivent supprimmer le « no puedo » trop souvent tentenfu de leur vocabulaire.

 

Nous avons terminé le spectacle par une danse de tous les volontaires ( enfin ceux qui ont bien voulu monter sur scène).

 

Nous étions ensuite supposé organiser des jeux dans la cours de récré pour tous les enfants, mais nous n´avons pas vraiment bien géré la chose. Bref, les enfants ont recu leur cadeau (offerts par les volontaires): un cahier, crayon à papier, crayons de couleur, taille-crayon, trousse. Et tout le monde est rentré chez soit. Nous, bien contents de profiter de 10 jours de vacances sur la cote caraïbe, à la recherche du Walla Gallo…

 

 

 

Tour du monde de Sandrine e... |
Catimini en Italie |
Paris / Buenos Aires / Carc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Avesnières Irlande
| zerah
| L'aventure commence à ...