Bon vent Nicaragua!

Oui, bon vent! J´étais assez contente de quitter ce pays au vu de ma dernière semaine. J´ai épuisé mon quota de patience avec des enfants qui ne captent rien ou n´écoutent pas, épuisé ma patience avec les hommes de ce pays (pas besoin d´aller bien loin, leur façon de nous parler dans la rue suffit pour se fatiguer), et assez contente de voyager un peu.

Et pour ne me donner aucun regret, j´ai eu une dernière mauvaise expérience. J´ai perdu mon appareil photo (ahh tout s´explique!). J´étais d´autant plus énervée que c´est mon 2ème appareil photo acheté en 5 mois. Le premier acheté peu cher juste avant mon départ ayant rendu l´âme sous la pluie du Mombacho, je suis allé acheter le 2ème au marché oriental de Managua. 90$ pour un appareil d´occasion (sûrement volé). Et voilà qu´un mois plus tard je le perd. J´ai quand même bien les boules Après avoir analysé tous les endroits probables, je demande à Raquel s´il est possible que ce soit Maicol. Elle ne s´offusque pas mais me dit que techniquement ce n´est pas possibe puisqu´il a dormi ailleurs les 2 dernières nuits. Mais elle va lui parler. Et revient un peu gênée. Oui c´est Maicol qui me l´a volé. Et il l´a revendu pour 500 cordobas, soit 25 $!!! Une broutille! Raquel a honte. J´ai tenté un « Demain je veux tout récupérer » à Maicol. Puis je suis allé lui parler plus tranquillement. Il a l´air vraiment repenti. Il a dépensé l´argent pour s´acheter de quoi fumer (herbe ou je ne sais quoi). On prend rdv le lendemain à 15h30 pour aller chercher l´appareil. Le lendemain à cette heure-ci il ne sait pas pourquoi je lui dis « on y va ». Il répond de façon agressive et sa mère doit lui donner de l´argent pour qu´il aille récupérer l´appareil. Je ne peux pas l´accompagner car le gars à qui il a vendu l´appareil l´a menacé s´il ramenait qqn ou la police chez lui. Il revient avec l´appareil. Mais toutes les photos sont effacées. Heureusement j´en ai sauvé bcp sur picasaweb. Malheureusement, il me restaient les photos du quartier, de la maison et du baptême de Nahomi que la maman voulait imprimer. D´ailleurs, je suis marraine. Enfin une des 2 marraines, le curé ayant demandé une autre personne pour lui transmettre l´éducation religieuse. J´avais pourtant fini par refuser vu la responsabilité, mais pour la maman il s´agit juste de baptiser Nahomi qui est déjà grande, et d´avoir une marraine étrangère. Et puis je n´ai rien eu à signer. Bref, revenons à nos moutons. Appareil de retour, un peu les boules pour les photos, mais c´est déjà ça de sauvé. Par contre, il n y a plus de batterie. Je veux donc la charger et impossible de mettre la main sur le chargeur… Cette fois, c´est trop, je lance à Maicol avant d´aller me coucher « Je veux le chargeur sur mon lit à la 1ère heure ou je vais à la police! ». Il me dit, toujours sur ce ton agressif qu´il ne l´a pas, qu´il ne sait même pas ce que c´est. La mère un peu affolée me dit que s´il l´avait il le lui dirait. Je lui avoue que le coup de la police c´est un peu du bluff pour le mettre devant le fait accompli, et qu´il a beau dire qu´il ne l´a pas je n´ai aucune raison de le croire, surtout qu´il m´avait également dit qu´il n´avait as volé le petit sac dans lequel était l´appareil photo ,pourtant si l´un disparait, l´autre aussi.

Le lendemain matin, je me rappelle que j´avais laissé mes chaussures de tous les jours à sécher dehors. Elles ont disparu… Il  avait un rodeur hier soir dans le jardin, il ne les a pas loupé… Décidément, vivement que je quitte cet endroit. Je vais en ville et me rachète un autre chargeur (pas cher heureusement). Quand je rentre, le petit sac de l´appareil est de retour comme par magie.

Conclusion: bon vent Nicaragua!!!!!

 


Répondre

Tour du monde de Sandrine e... |
Catimini en Italie |
Paris / Buenos Aires / Carc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Avesnières Irlande
| zerah
| L'aventure commence à ...